L’Institut Français d’Histoire en Allemagne (IFHA) de Francfort devient l’Institut Franco-Allemand de Sciences Historiques et Sociales (IFRA/SHS)

IFRA FrankfurtLa réorganisation du réseau des Instituts Français de Recherche à l’Etranger (IFRE) ainsi que les contraintes budgétaires comprimant actuellement les politiques publiques avaient, au cours de l’année écoulée, fait peser quelques incertitudes sur l’avenir de l’IFHA.

Grâce à une nouvelle coopération signée pour cinq années à compter du 1er septembre 2015 entre l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (Paris), le Ministère français des Affaires Etrangères et du Développement International (MAEDI) et l’Université Goethe de Francfort-sur-le-Main, l’institut peut désormais envisager avec sérénité un nouvel avenir.

Ce centre prend désormais le nom d’« Institut Franco-Allemand de Sciences Historiques et Sociales » (IFRA/SHS) et son siège continue d’être abrité par l’université de Francfort comme ce fut le cas depuis 2009.

Cette appellation nouvelle porte en elle deux évolutions majeures. La première tient à la reconnaissance résolument franco-allemande de son financement, de son fonctionnement et de ses perspectives scientifiques. La seconde signale une nette ouverture disciplinaire : fondée sur la longue tradition d’une coopération entre historiens français et allemands entamée depuis 1977 par la Mission Historique Française en Allemagne (MHFA) de Göttingen, la nouvelle institution continue de s’appuyer sur le travail engagé dans les sciences historiques mais s’ouvre désormais aux disciplines connexes des sciences humaines et sociales qui partagent la triple historicité de leurs approches, de leurs concepts et de leurs objets. Cette évolution tient non seulement au spectre disciplinaire présent tant dans notre université d’accueil qu’à l’EHESS, et dans de nombreuses universités, mais enregistre aussi le remembrement d’un paysage scientifique et universitaire en SHS de plus en plus porté par l’interdisciplinarité et l’internationalité de ses acteurs et de ses thématiques.

Le cœur de métier de l’IFRA demeure en grande partie identique : l’attention accordée à la formation de jeunes chercheurs dans le champ franco-allemand des humanités, par un programme poursuivi de bourses, d’ateliers, de formations doctorales ; la diffusion de l’information et du savoir scientifiques en train de se fabriquer par les publications, les recensions de livres allemands en français (sur le site actuel de l’IFHA hébergé par le portail Revues.org : http://ifha.revues.org/) dont l’éventail s’ouvre désormais à l’ensemble des SHS ; l’invitation par le biais de colloques et de conférences de chercheurs français à Francfort et en Allemagne ; le développement d’une programmation culturelle à la lisière entre culture et science au service d’un public plus large (expositions, cinéma, lectures…). A ces activités déjà bien connues de la MHFA puis de l’IFHA s’ajoutent un engagement plus résolu à insérer l’IFRA/SHS dans la mise en place de cursus intégrés franco-allemands (ainsi du mastère en ethnologie et anthropologie conclu depuis l’automne 2015 entre l’EHESS et l’université Goethe, ainsi du soutien apporté par l’IFRA/SHS aux cursus déjà en place notamment en histoire) ; le déploiement de projets collectivement développés par les autres institutions françaises et allemandes en SHS (tels le CIERA, le Centre Marc Bloch de Berlin, l’Institut Historique Allemand de Paris, le Forum allemand pour l’histoire de l’art de Paris, le programme franco-allemand de la Maison des Sciences de l’Homme… par exemple sous la forme du programme « Saisir l’Europe ») ; la prochaine mise en place d’un portail électronique de publications commun à plusieurs institutions actives dans le champ bilatéral des SHS.

De la sorte, en nouant une tradition active depuis 1977 à une nécessaire évolution des structures et des outils, l’IFRA/SHS entend continuer à occuper une place de choix dans les échanges académiques, universitaires et scientifiques en sciences sociales et humaines entre la France et l’Allemagne, et cela dans un temps où les crises économiques, financières, démographiques, migratoires et identitaires que traversent notre continent et son union rendent d’autant plus nécessaire de réarmer le projet européen sur des bases conceptuelles et pratiques éclairées et définies par l’expertise des sciences sociales et humaines, suivant une méthode et des paradigmes notamment éprouvés des deux côtés du Rhin.

Tels sont les chantiers que la nouvelle équipe de l’IFRA entend poursuivre, définir et inventer, en comptant sur son réseau de partenaires, de soutiens et de fidèles. On peut en consulter la mise en oeuvre sur le nouveau site scientifique : www.ifra-frankfurt.de.

Pierre MONNET,

Directeur d’études à l’EHESS

Directeur de l’Institut franco-allemand de Sciences historiques et sociales (Francfort/Main)


Pierre Monnet

Pierre Monnet est directeur d'études à l'Ecole des hautes Etudes en Sciences Sociales (Paris) et directeur de l'Institut Français d'Histoire en Allemagne (Francfort-sur-le-Main)

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *