À propos de ce blog

Chères et chers collègues,

bienvenue sur DFMFA (Deutsch-Französisches Mediävisten Forum/Forum des Médiévistes Franco-Allemand), le forum des médiévistes français et allemands, et plus largement francophones et germanophones.

Cette plate forme est d’abord le fruit d’une coopération spontanée qui s’est dessinée entre une université allemande, la Westfälische Wilhelms-Universität de Münster, à travers deux de ses chaires d’études médiévales, l’Institut historique allemand de Paris et l’Institut Franco-Allemand de Sciences Historiques et Sociales de Francfort-sur-le-Main. Elle est donc située à l’exacte rencontre entre l’enseignement supérieur et la recherche, entre le travail universitaire et les intérêts et programmes portés par des institutions de recherche, mais aussi entre la France et l’Allemagne.

L’objectif

Cette plate forme est ensuite le résultat d’un intérêt manifesté par les médiévistiques française et allemande pour approfondir les coopérations déjà entamées depuis des décennies à travers publications, traductions, congrès, relations suivies entre sociétés respectives des médiévistes ; des liens et des connexions qui s’inscrivent plus largement dans le cadre d’un échange scientifique et culturel développé entre ces deux pays après la Seconde Guerre mondiale et le Traité de l’Elysée de 1963. Chacun sait ici la place de longue durée qu’a pu occuper, pour le meilleur et pour le pire, l’histoire dans la construction de l’image et de l’identité de l’autre au coeur de la relation franco-allemande. Hier comme aujourd’hui, l’histoire du Moyen Age occupe dans ce transfert une place vivante et essentielle.

Cette plate forme est enfin le produit non seulement de l’essor récent et toujours plus prégnant des réseaux horizontaux et sociaux de communication, mais aussi de la constitution à géométrie variable de groupes d’intérêt scientifique partagé et de la demande spontanée et rapide d’informations autant que d’une circulation et d’une production bourgeonnantes du savoir au sein d’un espace européen et ouvert de la recherche dans les humanités.

Les possibilités

La maquette de ce carnet, à l’inscription duquel préside une démarche volontaire, modifiable et à tout moment révocable par son adhérent, entend refléter la flexibilité, l’évolutivité, la convivialité et la simplicité de cet outil. En inscrivant son profil au sein de la confrérie des médiévistes français et allemands soucieux de coopérer ensemble, chacun peut non seulement avoir accès aux identités, communications, publications, annonces de colloques, de postes, de stages, d’offres, d’appels, d’allocations… publiées par ses voisins outre-Rhin mais aussi par ses propres confrères ; mais il peut en outre enrichir activement les différentes rubriques proposées (actualités scientifiques, formes de coopération souhaitées, appels d’offres, projets de recherche…).

Ainsi pensons-nous, par le biais de ce blog, pouvoir contribuer à resserrer les liens entre nos deux médivistiques, confrontées chacune à leur manière aux réformes profondes et au remembrement puissant du paysage scientifique et universitaire dans lequel elles s’inscrivent. L’échange d’expérience d’enseignement, de conduite de projet, de nouveaux modes de publication et de rassemblement des données, de nouveaux modes de financement et de recrutement dans les universités et centres de recherche où se produit l’histoire du Moyen Age nous semble constituer une réponse, parmi d’autres, au défi lancé par une modernité qui semble imposer à l’ensemble des modes de pensée un présentisme trop soucieux de gommer l’épaisseur et l’historicité d’expériences historiques anciennes dont l’étude, dans une approche comparative, interculturelle et internationale, nous paraît appelée à constituer l’une des définitions sociales et des justifications intellectuelles de notre métier.

Puisse ce blog en être le reflet dynamique et attractif.

Prof. Dr. Pierre Monnet, Directeur de l’Institut Franco-Allemand de Sciences Historiques et Sociales de Francfort/Main.

Prof. Dr. Torsten Hiltmann, Séminaire d’histoire de l’université de Münster, chaire junior d’histoire médiévale et des sciences auxiliaires.

Prof. Dr. Martin Kintzinger, Séminaire d’histoire de l’université de Münster, chaire d’histoire médiévale.

Prof. Dr. Rolf Grosse, Directeur des études médiévales de l’Institut Historique Allemand de Paris.


NB : pour de plus amples informations ou toute question supplémentaire, vous pouvez adresser un courriel à dfmfa.info@uni-muenster.de.